Auteur

Anton

Catégorie

théorie
210 vues

les substitutions d’accords

9 août 2016

La page suivante vous montrera, si ce n’est déjà fait, comment utiliser les substitutions diatoniques. Cette page traite des dominantes secondaires et de leurs substitutions.

Dans une tonalité majeure ou mineure l’accord de dominante est le degré V. Soit, mais si vous jouez un accord de la7 au sein d’une grille type anatole en do majeur, par exemple, intervient une notion très prisée par les jazzmens, les dominantes secondaires.

un début de grille qui servira d’exemple

do6/9 : I   la7 : V   rem7 : ii   sol7 : V

Cette grille contient les accords qui définissent la tonalité de do majeur, do6/9(substitution diatonique de do7M), rem7 et l’accord de dominante sol7. L’accord « étranger » à la tonalité est le la7. A cette place on devrait trouver lam7. C’est la dominante de rém7, il se trouve en effet une quinte au dessus de celui-ci. Ce la7 est donc la dominante secondaire du second degré.

Le la7 introduit donc une modulation passagère. Comme il résous sur le rem7, ce dernier est temporairement considéré comme le centre tonal le temps de la mesure de la7.Nous sommes donc, temporairement, en présence d’une modulation mineure. Oui, mais laquelle? Voyons çà.

re mineur harmoniqueremifasollasibdo#
dominante secondaireVviiIIII
re mineur mélodiqueremifasollasido#

Il est donc possible choisir les deux gammes comme référence pour analyser le la7.Mais comme il est possible de faire précéder le la7 par l’accord II de re mineur, mim7/5-, afin de parfaire la cadence V I, on obtient une cadence II V I mineur classique, on choisira la gamme mineure harmonique. Mim7/5- n’existe pas dans la gamme mineure mélodique de ré.

La grille modifiée = do6/9 : I   mim7/5- : II / la7 : V   rem7 : ii   sol7 : V

Revenons à la grille originale.Vous remarquerez que ce fameux la7 produit un mouvement dynamique en cassant le climat amorcé avec le do7M.On sort temporairement de la tonalité et c’est là tout l’intérêt des dominantes secondaires. Il serait également possible de changer la nature du rem7… Mais c’est une autre destination.Gardons le cap et voyons comment improvisez sur ce la7.

Comme nous prenons comme référence la gamme de ré mineur harmonique, nous improviserons tout naturellement avec le mode mixolydien9-/13-. Cinquième mode de la gamme mineure harmonique. Les enrichissements possibles sont les 9- et 13-, l’arpège de do#7º est également bienvenu.

Les doigtés de ré mineur harmonique.

Les arpèges de do#7º

D’autres possibilités

do6/9la7re7sol7

On retrouve cette fois deux dominantes secondaires, la7 et re7.

do7Mdo#7ºrem7ºre#7ºmim7la7lab7sol7

Elle à bien changée notre progression du début! voyons d’autres solutions pour enrichir encore un peu la grille.

Chaque dominante secondaires peut être précédé de son accord II. Chaque dominante, pas seulement les secondaires, peuvent être remplacées par un autre accord situé une quinte bémol au dessus. C’est la substitution tri-tonique.

do7Mououdo6/9
mim75-/la7oumib7oula9-
lab7ourem7oulab7
sol7oureb7ousol9

La substitution tri-tonique remplace l’accord V par l’accord ii.Sol7 et réb7 contienne le même triton, intervalle de 5-, la résolution est donc identique et la substitution permise. Elle permet, en autre, un mouvement chromatique des basses, voir le tableau.

Le triton si / fa est présent au sein de sol7 et de reb7.

sol7solsirefa
reb7rebfalabdob

Rappel : dob = si

Ce ne sont que des exemples, il en existe beaucoup d’autres, les recueils de standards genre real-book regorgent de grilles qu’il est toujours bénéfique d’analyser .

Un modeste conseil aux néophytes du déchiffrage :

Commencez par la première mesure, en général, on y trouve l’accord de la tonalité principale et à la dernière, on trouve l’accord de dominante de cette même tonalité.Attention, ce n’est pas toujours le cas…Parfois, c’est plus subtil.Ensuite on passe aux accords de dominantes secondaires ou pas, tonalité passagère, modulation…etc.Une fois ce débroussaillage effectué il est plus facile de retrouver les séquences II V I, I VI II V…

Analyser une grille demande connaissances de base et entrainements, Çà n’a rien d’insurmontable.Entrainez vous et vous en tirerez de nombreux bénéfices comme le travail de la théorie, approfondissement des connaissances des différents outils harmoniques à disposition pour l’impro ou la compo, rien ne vous empêche, légalement parlant, de reprendre la suite d’accord d’un thème que vous aimez…A condition, évidement de ne pas tomber dans le plagiat… Serge Gainsbourg, par exemple, c’est beaucoup servi de ses connaissances des progressions classiques… Bref ! déchiffrer des grilles d’accords, c’est musicalement enrichissant.

Article lié

théorie

Précédent Page suivante _

Laisser un commentaire

t

o

p