Auteur

Anton

Catégorie

théorie
99 vues

Les intervalles sur le manche

9 août 2016

Afin de mieux cerner l’importance des intervalles, une page spéciale ne me semble pas superflue. En effet ces fameux intervalles sont la base de la musique et pas seulement pour guitare.

Les intervalles s’identifient par rapport à la position qu’ils occupent dans la gamme.Le plus important est, l’octave, qui détermine la première et la dernière note. Les autres intervalles tirent leurs noms de la distance les séparant de la première note, qui elle, se nomme la tonique.

L’octave se divise en 12 demis tons, chaque intervalle possède sa propre caractéristique sonore : parfait, majeur, mineur, augmenté, diminué.

Le terme parfait s’applique à l’unisson, la quarte, la quinte et l’octave. Les intervalles de seconde, tierce, sixte et septième peuvent être majeurs ou mineurs. L’intervalle se trouvant entre la quarte et la quinte se nomme le triton.

Tableau des intervalles

T ou IiiIIiiiIIIIVIV+ ou v-Vv+ ou vi-VIviiVII
toniquesus toniquemediantesous dominantetritondominantesus dominantesous toniquesensible
unissonseconde dim.secondetierce min.tierce maj.quartequinte dim.quintesixte dim.sixteseptièmeseptième maj.
consonantdissonantdissonantconsonantconsonantvoir *neutreconsonantconsonantconsonantdissonantdissonant

* Le triton est neutre, mais dissonant dans un contexte diatonique. La quarte est soit dissonante, soit consonante.

Un mot sur l’enharmonie

Une note diésée peut être nommée de deux façon :

Do# est également réb. l’enharmonie c’est çà, malgré ce nom compliqué et quelque peu barbare, c’est tout simple. De même fa# est aussi solb, sib est aussi la#…etc. Amusez vous à vérifier.

Rêgles permettant d’identifier les intervalles

  • intervalle majeur -1/2 ton = intervalle mineur
  • intervalle mineur +1/2 ton = intervalle majeur
  • intervalle majeur +1/2 ton = intervalle augmenté
  • intervalle mineur -1/2 ton = intervalle diminué
  • intervalle parfait +1/2 ton = intervalle augmenté
  • intervalle parfait -1/2 ton = intervalle diminué

Les intervalles composés

Les notes se poursuivent au delà d’une octave, il est donc logique que la numérotation suive le même chemin.donc, et suivant le schéma des enrichissements quand la seconde se prolonge d’une octave, elle prend le nom de neuvième, la seconde diminuée prend le nom de neuvième diminuée, si la seconde est augmentée, la neuvième est apellée, neuvième augmentée(cher a Jimmy). Le principe est exactement le même pour les autres enrichissements(11e, 13e).

Remarque : la 11e ne peut pas être diminuée du fait du 1/2 ton séparant mi de fa.de même la 13e ne peut pas être augmentée.

un exemple pour résumer :

intervallesiiIIiiiIVvviVI
+ 1 octave9-99+1111+13-13

la qualité sonore des intervalles se définie en terme de consonances et de dissonances.l’unisson, la tierce, la quinte, la sixte et l’octave sont des consonances.les autres sont dissonants. le triton, lui, est neutre, mais dissonant dans un contexte diatonique.

En tant que base de la construction des accords, les intervalles doivent être reconnus par l’oreille.Il est donc important d’apprendre à les identifiés.

ce n’est certes pas indispensable pour se faire plaisir.Mais crucial pour qui veut maitriser son manche.

123456789101112
IVIV+/v-VV+/vi-VIviiVIIIiiIIiiiIIIchanterelle
IiiIIiiiIIIIVIV+/V-VV+/vi-VIviiVII
V+/vi-VIviiVIIIiiIIiiiIIIIVIV+/v-V
iiiIIIIVIV+/v-VV+/vi-VIviiVIIIiiII
viiVIIIiiIIiiiIIIIVIV+/v-VV+/vi-VI
IVIV+/v-VV+/vi-VIviiVIIIiiIIiiiIIIbourdon

Quelques explications s’imposent :

Les cases du manche sont représentés par les cellules du tableau.Le haut du manche se trouve à gauche, la chanterelle dans le haut du tableau.Les cases bleues représentent la tonique et les chiffres, les cases.Cet exemple est basé sur la tonalité de do majeur. pour parfaire tout ceçi consultez la page accord majeur.

La suite avec les renversements d’intervalles.   

Article lié

théorie

Précédent Page suivante _

Laisser un commentaire

t

o

p