Auteur

Anton

Catégorie

théorie
128 vues

Interaction entre les accords et les gammes

9 août 2016

Les gammes étant à la base de la construction des accords, commençons donc par disséquer leurs structures. Tout au long de cette page vous rencontrerez de nombreuses références aux intervalles. Je vous propose d’ouvrir une nouvelle fenêtre contenant un tableau résumant tout les intervalles.

Généralités sur les gammes de guitare

Trois gammes principales sont utilisées pour construire des accords majeurs ou mineurs. La gamme majeure, bien sur, mais aussi les gammes mineures harmonique et mélodique. Ce sont les trois gammes principales employées pour la construction des accords, elles génèrent tout les types d’accords.

Schéma d’intervalles et structure de la gamme majeure :

notesdoremifasollasido
degrésIIIIIIIVVVIVII8ve
intervalles1T1T1/2T1T1T1T1/2T

Ce qui est important, ce sont les intervalles. Plus que les notes, ils seront à même de vous permettre de retrouver n’importe quelle gamme à partir d’une note, si vous connaissez leurs structures, majeure et mineures.

Voyons un autre exemple avec la gamme de do mineur naturelle (mib majeur).

notesdoremibfasollabsibdo
degrésIIIiiIVVvivii8ve
intervalles1T1/2T1T1T1/2T1T1T

Comme vous pouvez le constater, les notes changent en fonction des intervalles.

Une gamme majeure se compose donc de : 2tons, 1/2ton, 3tons + 1/2ton si on rajoute l’octave.

Après cette dernière on retrouve les mêmes intervalles.Mais pas les mêmes degrés.

une gamme mineure(naturelle) se compose donc de : 1ton, 1/2ton, 2tons, 1/2ton, 1ton + 1/2ton si on rajoute l’octave.

Remarque : en général, l’octave n’est pas incluse dans la gamme.Elle est la répétition de la tonique une octave au dessus.

Pour les gammes mineures autres que dérivées de la gamme majeure, le procédé est le même :

La gamme mineure mélodique

notesdoremibfasollasido
degrésIIIiiiIVVVIVII8ve
intervalles1T1/2T1T1T1T1T1/2T

La gamme mineure harmonique

notesdoremibfasollabsido
degrésIIIiiiIVVviVII8ve
intervalles1T1/2T1T1T1/2T1T 1/21/2T

Remarque : la gamme mineure harmonique à une importance plus marquée que la mineure mélodique.Elle sert de base aux progressions d’accords mineurs dans tout les styles, du jazz au métal en passant par le classique. elle contient un intervalle d’un ton et demi, tierce mineure, entre lab et si qui donne à la gamme une sonorité orientale sympa.Pour éviter cette sonorité en impro n’enchainez pas ces deux notes.Prenez des chemins détournés.

Pour ce qui concerne les modes issus de ces trois gammes, ils sont abordés au fur et à mesure, sur l’ensemble du répertoire.Pour les gammes plus complexes, augmentées, diminuées… Elles sont abordées sur les pages d’impro et jazz.

Les armures et la tonalité

Les armures, autrement appelées armatures, définissent les notes étant dièses ou bémols au sein d’une tonalité.Nous verrons plus loin toutes les tonalités et le cycle des quintes ainsi que la signification de tout ceci.Vous devez apprendre « par cœur » le tableau ci-dessous.

Une astuce :  pour retrouver une tonalité avec des dièses :  augmentez le dernier dièse d’un demi ton, vous obtenez la note qui définie la tonalité.
pour retrouver une tonalité avec des bémols :   c’est l’avant dernier bémol qui définie la tonalité.

Exemple : la première armure montre un fa#, un demi ton plus haut Nous mène au sol et la gamme de sol majeur est effectivement composée des notes suivantes :  sol,la,si,do,re,mi,fa#. Idem pour la tonalité de sib, par exemple, le sib est l’avant dernier bémol.

Remarque : seules les tonalités majeures sont définies par les armures. Les mineures relatives, découlent des gammes majeures, idem pour les pentatoniques.Les gammes mineures harmoniques et mélodiques ne comportent pas d’armures spécifiques.

L’armure de do majeur ne comporte ni dièse, ni bémol, elle n’est donc pas présente sur la page.

Construire l’armure

Armure dièse : chaque nouvelle gamme commence par la 5e note de la gamme précédente.La septième note de la nouvelle gamme est dièse.

Armure bémol: chaque nouvelle gamme commence par la 4e note de la gamme précédente.La quatrième note de la nouvelle gamme est bémol.

Astuce pour trouver une gamme ou un mode :

Rappel des degrés qui composent les trois gammes de base.

majeure.IIIIIIIVVVIVII
min.mélod.IIIiiiIVVVIVII
min.harmo.IIIiiiIVVviVII

A partir de ces degrés il est facile de retrouver n’importe quelle gamme et mode. A connaitre par cœur! Çà vous sera plus qu’utile pour retrouver une gamme.

En partant de la gamme chromatique.Un exemple en do.

chromat.do/Ireb/iire/IImib/iiimi/IIIfa/IVsolb/vsol/Vlab/vila/VIsib/viisi/VII
majeureXXXXXXX
min.mél.XXXXXXX
min.harm.XXXXXXX

Pour un mode, c’est la même chose.En do mixolydien.

chromat.do/Ireb/iire/IImib/iiimi/IIIfa/IVsolb/vsol/Vlab/vila/VIsib/viisi/VII
mixolydienXXXXXXXXX

Une fois les gammes assimilées, construction et doigtés, il faut apprendre à les harmonisés et à retenir les noms des accords générés. En effet, une gamme est à l’origine d’accords obtenus en superposant d’autres notes à chaque note de la gamme. C’est l’harmonisation.

Harmonisation d’une gamme

Pour harmoniser une gamme il suffit de placer au dessus de chaque note de cette dernière une suite de tierce de façon à obtenir quatre sons. Ces quatre sons forment un accord en position serré, autrement appelé accord piano.

Le problème de ce type de doigté  c’est qu’ils ne sont pas formatés pour la guitare, il faut donc les renversés. Mais c’est un autre sujet et il sera abordé plus loin et sera développé, c’est juste un exemple.

En partant d’un accord de do7M renversé.

Les différents types d’accords générés par les trois gammes principales :

majeureI7MIIm7IIIm7IV7MV7VIm7VIIm75-
min.mel.Im7MIIm7iii7M5+IV7V7VIm75-*
min.harm.Im7MIIm75-iii7M5+IVm7V7vi7MVIIº

* : L’accord VII du mineur mélodique peut être m75- ou 7/5- du fait que l’on retrouve les deux tierces de si(re,mib)dans cette gamme.

majeuredo7Mrem7mim7fa7Msol7lam7sim75-
min.méldom7Mrem7mib7M5+fa7sol7lam75-sim75-
min.harmdom7Mrem75-mib7M5+fam7sol7lab7Msi7º

Vous voilà parés pour rechercher et trouver facilement n’importe quelle gamme et accord correspondants.

structures des accords majeurs et mineurs

Un accord est une suite de notes séparées par des intervalles.Ces notes se superposent verticalement contrairement aux arpèges qui, eux, se définissent horizontalement.

Principe de l’empilement des tierces

Vous avez dans l’ordre : 1 note, qui représente la tonique, un intervalle, une triade, un accord ou tétrade, un accord de neuvième, un accord de onzième, un accord de treizième.

Nous l’avons vu ce sont les notes des gammes qui servent à construire les accords.Pour construire un accord il nous faut en premier lieu définir la note de base, c’est à dire celle qui donnera son nom à l’accord.Par exemple, pour un accord de do majeur, il s’agira de la note do.Cette note de référence s’appelle la tonique.Pour définir le caractère de l’accord, majeur, mineur ou suspendu, il faut ajouter une note, la tierce pour un accord majeur ou mineur, la seconde ou la quarte pour un accord suspendu.

Les notes ainsi disposées forment un intervalle de tierce, seconde ou quarte.C’est la base et le minimum pour obtenir un accord ou plus précisément, à ce stade, l’harmonisation d’une note.Les « métalleux » se servent souvent d’accord de deux sons, les power chords, ils sont composés de la tonique et de la quinte.La tonique est souvent redoublée à l’octave.

Maintenant que la tonique définie le nom de l’accord et que la tierce définie, elle, sa nature, majeur ou mineur, ajoutons une note au dessus de mi ou mib pour former ce qui se nomme une triade(trois sons) et parfaire notre accord.Cette note c’est la quinte.Cette note peut être bécarre, augmentée ou diminuée.

 

Les intervalles changent en fonction de la nature de l’accord.Un accord de do est composé d’une tonique, d’une tierce et d’une quinte.Si on change la quinte pour la quinte bémol, l’intervalle entre mi et solb est une seconde(mi/fa#(solb) = 1 ton). Pour un accord sus2, par exemple, dosus2(do,re,sol), l’intervalle entre do et re est une seconde et entre re et sol une quarte.L’accord sus4(do,fa,sol) subit le même sort, idem pour les renversements, notion que nous verrons plus loin. Néanmoins, la construction des accords basiques, majeurs ou mineur est abordée par le biais des tierces empilés.

Résumé des accords majeurs

do majeurdo majeur5-do majeur5+
do+2T = mi+1T1/2 = soldo+2T = mi+1T = solbdo+2T = mi+2T = sol#
intervalles= III / iiiintervalles= III / IIintervalles= III / III

Résumé des accords mineurs

do mineurdo mineur5-do mineur5+
do+1ton1/2 = mib+2T = soldo+1ton1/2 = mib+1T1/2 = solbdo+1ton1/2 = mib+2T1/2 = sol#
intervalles= iii / IIIintervalles= iii / iiiintervalles= iii / IV

Schémas pour retrouver les tierces

Vous avez seulement les tierces majeures, pour les mineures reculez d’1/2 ton.Le T est la note de référence.

Vous avez maintenant toutes les clés pour fabriquer des accords basiques.Mais ces accords ne sont pas à proprement parler des accords, se sont, nous l’avons vu, des triades (trois sons). Pour avoir de véritables accords il và falloir rajouter une note.

En suivant le principe des tierces empilées et la logique de la gamme de référence nous avons la note supplémentaire suivante en ajoutant une tierce majeure ou mineure après le sol : sib ou si.Ce qui donne.

do7majeure   do,mi,sol,si

do7mineure   do,mi,sol,sib

Dans la pratique le do7mineure se nomme do7, tout simplement, alors que l’on spécifie toujours la 7majeure de façon à être sur de la nature de l’accord en question.

On obtient donc :

do7maj ou do7M   do,mi,sol,si

do7   do,mi,sol,sib

do7do7M
do+2T = mi+1T1/2T = sol+1T1/2 = sibdo+2T = mi+1T1/2 = sol+2T = si
intervalles= III / iii / iiiintervalles= III / iii / III

Pour obtenir un accord m7 ou m7M il suffit de changer la tierce.Idem, pour la quinte, il est facile, une fois le doigté compris, de là diminuée ou de l’augmentée.

Notations les plus courantes des accords

Les accords sont désignés par les symboles romains du tableau quand il s’agit de les analysés.D’autres sont utilisés pour les partitions et tablatures comme la notification anglo-saxonne qui désigne les accords comme suit :

françaiseanglaise
notesdoC
reD
miE
faF
solG
laA
siB

D’autres sont possibles, mais elles ne concernent que les musiciens classiques et les musicologues.Les plus rencontrés pour la musique qui nous intéresse (blues, jazz, variété…)sont ces trois là : do7,C7,V7.

La suite : enrichissements des accords, renversements, accords suspendus.

Vous savez maintenant comment construire un accord 7, 7M, m7, m75-, m7M, 75-, 75+, mais quelques exemples ne seront peut être pas superflus.En voiçi quelques-uns.
Si vous ne possédez pas guitar pro, télécharger le format ASCII, lisible avec le bloc notes windows ou un autre logiciel txt.Dans ce cas les diagrammes ne sont pas affichables, seules les tablatures sont visibles.D’autres doigtés. un aperçu sonore de ces exercices, il s’agit d’un fichier midi, lisible avec pratiquement tout les logiciels traitant le son. Il peut aussi être importé dans un autre logiciel d’édition, comme tablédit.

Article lié

théorie

Précédent Page suivante _

Laisser un commentaire

t

o

p